Les habitants de Batimat Taliane recevront aujourd’hui leurs pré-affectations
Chose promise chose due…
Chose promise, chose due, les habitants de Batimat Taliane recevront aujourd’hui leurs pré-affectations, comme leur a promis le wali d’Oran Abdelghani Zaâlane, lors de ses réunions avec les représentants du comité de quartier, dans un premier pas concret depuis des années de spéculation sur le sort de près de 1.000 familles dont l’assiette située à Es-Seddikia suscitait autant de convoitises que de rumeurs.
Un communiqué émanant de la cellule de communication de la wilaya, affirme que l’opération se déroulera aujourd’hui à 14h 00 au niveau du Palais des sports de M’dina J’dida. Cette cérémonie a été précédée par un recensement des familles concernées par ce relogement, élaboré par une commission spéciale épaulée par les représentants de chaque bloc, suivi par une enquête minutieuse de toutes les familles concernées. Une fois ces deux étapes achevées, place au concret, avec les pré-affectations qui vont garantir les logements de chaque famille. Ce qui est à saluer dans cette opération, c’est que les habitants de cette cité de Batimat Taliane qui se sont mariés et vivent toujours avec leurs familles, ont pu bénéficier d’un logement, tous ceux qui ont quitté la maison parentale. Les femmes veuves et divorcées n’ont pas été oubliées, grâce à la collaboration du comité de quartier, dont l’un de ses membres, en l’occurrence M. Nafaâ nous dira : «La compréhension du wali et sa sagesse ont permis la résolution du problème en quelques jours, tout s’est accéléré après notre première rencontre, à notre grand bonheur, croyez-moi c’est un grand ouf de soulagement poussé par les familles de notre cité. Ça n’a pas été difficile de gérer ce dossier depuis plusieurs années, mais maintenant, on peut attendre notre nouvelle cité en toute quiétude», dira notre interlocuteur.
Pour rappel, cette cité d’habitation en préfabriqué a été édifiée au début des années 80 du siècle dernier pour accueillir provisoirement ces familles, en raison de la nature de la construction et notamment la qualité de certains matériaux utilisés. Néanmoins, cette situation a duré plus de 30 ans avant qu’elle ne soit prise en main définitivement par les autorités locales, et ce, à travers la réalisation d’une cité d’habitation pour assurer le relogement de ses occupants.
La wilaya d’Oran avait choisi un site particulier au niveau de la commune de Bir El Djir, à l’Est d’Oran, plus exactement sur un terrain de l’entreprise BATIOR pour édifier au lieu et place une nouvelle cité d’habitation au profit de ces familles.
Les travaux sont menés d’arrache pied pour le parachèvement des immeubles, conformément aux engagements pris par les autorités locales vis-à-vis de ces familles, précise le communiqué.
L’opération de relogement, compte tenu de la cadence des travaux jugée somme toute acceptable, est prévue pour l’année 2017, a-t-on indiqué de même source.
Jalil Mehnane

 

tarif