Disparition d’un moteur de tracteur routier et de pièces
de rechange de deux véhicules au dépôt de la DHA
Une enquête est ouverte
L’année écoulée, les services de sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé d’importants réseaux de trafiquants de drogue et des moyens de transport de cette dangereuse matière ont été saisis, tels que des véhicules légers, des fourgons, camions et même des semi-remorques.
Lors d’une opération, un camion semi-remorque transportant de la drogue a été saisi. Une fois l’enquête de police terminée, cet engin, ainsi que deux véhicules Toyota, ne se sont pas retrouvés à la fourrière communale, mais parqués au dépôt de la Division de l’hygiène et de l’assainissement (DHA), sis à El Hamri. Quelque temps après leur stationnement au niveau de ce dépôt communal, le moteur du tracteur routier (semi-remorque), ainsi que certaines pièces de rechange des deux Toyota ont miraculeusement disparu, ce qui a aussitôt donné lieu à l’ouverture d’une enquête qui a abouti à la fin de semaine dernière, à l’audition par le juge d’instruction, de gardiens et de plusieurs responsables dont le secrétaire général de l’administration communale par intérim, du directeur de la DHA, du chef de parc et de celui qui était délégué au niveau de la DHA au moment des faits.
Concernant cette curieuse affaire, il est à se demander  pourquoi  ces véhicules se sont retrouvés au dépôt de la DHA, au lieu d’être placés à la fourrière, et comment peut-on démonter le moteur d’un tracteur routier dont l’opération nécessite en premier lieu de surélever la cabine à l’aide du vérin et de passer ensuite au démontage du moteur qui ne peut en aucun cas se faire sans employer de gros moyens, à savoir un palan ou un chariot élévateur (Clark), le tout de surcroît dans un dépôt surveillé ? Devant une telle situation, il est aussi à se demander si le matériel de la commune qui se trouve dans ce dépôt est en sécurité.
A.Bekhaitia

 

 

tarif