A cause des pannes affectant la quasi-totalité des camions de ramassage des ordures ménagères
Des tracteurs et des retro-chargeurs remplacent les bennes tasseuses
Ces derniers temps, la commune d’Arzew connait un grand problème en matière de collecte des ordures ménagères, puisque les bacs à ordures au niveau de tous les quartiers débordent faute de ramassage régulier des détritus. En effet, les raisons de cette désastreuse situation sont dues à l’immobilisation, pour cause de pannes mécaniques (kit d’embrayage et système hydraulique), des huit camions à ordures, dont quatre sont âgés d’une moyenne de cinq années, représentant l’ensemble des bennes tasseuses de la municipalité des torchères. Ainsi, pour parer à cette défectuosité, le service d’hygiène de la commune d’Arzew a pris la décision d’effectuer le ramassage des ordures à l’aide d’un énorme rétro-chargeur qui sillonne les artères de la ville pour déverser sa cargaison d’ordures dans des camions de 2,5 tonnes. Cet arrêt instantané rend cette pénible manœuvre journalière épuisante et perturbante pour les agents communaux chargés de cette lourde et exténuante tâche de collecte d’ordures qui a tendance à s’entasser en tonnes sur la voie publique.
Ces derniers, débordés, se débrouillent, selon les moyens du bord, en vidant les bacs à ordures dans la grande «gueule» du rétro- chargeur des travaux publics, réquisitionné pour la circonstance, pour, ensuite, déverser son chargement dans l’un des quatre camions affectés à cette tâche de ramassage. Comme de coutume, notre journal s’est rapproché du maire de la ville pour avoir des explications sur cette immobilisation instantanée et collective des camions à ordure de la commune, Ayachi Mokhtar qui nous apprendra, qu’effectivement, la situation qui prévaut au niveau de la collecte des ordures ménagères de la ville est telle qu’elle est décrite. La raison de cette indisponibilité des camions à ordure incombe au chef de parc, remplacé par un autre gestionnaire, pour grave faute professionnelle et négligence dans la gestion du parc de matériel.
En effet, ce dernier n’avait jamais avisé la tutelle des pannes répétitives qui touchaient ces camions pour des réparations mécaniques au moment opportun. Rassurant, le chef de l’exécutif communal déclarera que le problème a été résolu avec la mise sur pied après réparation de quatre camions de collecte. Il est temps de prendre sérieusement en main la situation interne du parc communal de matériel et remédier à toutes les «incorrections» répétitives de gestion et de gérance qui ont tendance à s’accumuler en annihilant toute action dans l’intérêt public.
D.Cherif

Marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma
Lancement du projet du complexe frigorifique
Le projet de réalisation d’un complexe frigorifique a été lancé mardi à proximité du nouveau marché de gros de fruits et légumes d’El Kerma (Oran).
Appelé «Frigomédit, plateforme logistique de froid» d’une capacité de 30.000 mètres cubes, ce complexe prévoit, sur un terrain de 50.000 mètres carrés, des entrepôts frigorifiés pour la conservation de produits agroalimentaires, ont expliqué au wali les responsables du projet.
Ce projet, d’un coût de 1,5 milliard DA, qui sera concrétisé dans un délai de 24 mois, créera une centaine d’emplois directs, a-t-on ajouté. L’emplacement de ce complexe frigorifique est important, situé sur la plaine de la M’léta où 5.000 hectares seront, dans un premier temps, irrigués à partir des eaux usées traitées par la station d’épuration d’El Kerma pour atteindre, ensuite 8.000 ha, a indiqué le wali d’Oran.

 

tarif