Mascara
42.444 cartables et 75.000 primes de scolarité
à distribuer aux élèves nécessiteux
A l’occasion de cette rentrée scolaire 2014/2015, 42 444 cartables scolaires, dont 26 854 accordés aux 47 communes que compte la wilaya de Mascara et les 15 590 autres financés par les fonds de la wilaya avec la contribution du ministère de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la Femme seront distribués incessamment aux élèves issus de la couche sociale nécessiteuse.
Par ailleurs, ces mêmes élèves nécessiteux et démunies et autres enfants orphelins et victimes de terrorisme, pourront bénéficier d’un total de 75 000 aides à raison de 3000 DA chacun, et qui entrent dans le cadre d’une pension de scolarisation.
En outre, la wilaya vient de bénéficier de 23 bus de 60 places chacun et de 5 cars à affecter pour les communes dans le cadre du renforcement et de l’amélioration du transport scolaire à travers toute la wilaya.
M. Ouled Salah Zitouni, chef de l’exécutif affirmera que la couverture du transport scolaire au niveau de la wilaya a fait le plein et elle est assurée, soulignera-t-il, à 100%.
«La wilaya enregistre un excédent en matière de moyens de transport scolaire au niveau de la wilaya et s’il est encore constaté un déficit, cela signifie qu’il y a un problème de mauvaise gestion», conclura M. le wali dans l’une de ses dernières interventions.
A.Heddadj


Sidi Bel-Abbès

Les projets de santé feront de la wilaya
un pôle médical d’excellence
Les projets dont a bénéficié le secteur de la santé à Sidi Bel-Abbes feront de la wilaya un pôle médical d’excellence, a affirmé lundi le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf.
Lors de sa visite d’inspection dans cette wilaya, M. Boudiaf a indiqué qu’une fois ces projets achevés, le ministère pourra promouvoir Sidi Bel-Abbes en pôle médical d’excellence, qui dispensera des prestations de qualité en matière de soins et de santé pour la population de la wilaya et des régions limitrophes, épargnant aux malades des déplacements, notamment ceux atteints de maladies graves comme le cancer.
Le ministre a également exprimé, devant un groupe de cadres de son secteur, sa satisfaction quant au rythme imprégné à la réalisation des projets dans la wilaya et à l’harmonie et à la coopération existantes entre les cadres et les employés, loin des conflits ayant marqué le secteur il y’a quelques mois. Cette ambiance, a-t-il estimé, favorisera une meilleure prise en charge des patients au sein des établissements sanitaires et hospitaliers.
M. Boudiaf a annoncé en outre le lancement prochain de la formation des généralistes en exercice pour l’obtention de diplômes d’études spécialisées après deux années dans des spécialités,dont la cardiologie et la gynécologie, afin de combler le déficit en spécialistes, et ce après consultations avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et la Direction de la fonction publique et après la promulgation d’un décret interministériel. Le ministre a inspecté, au cours de cette visite, l’hôpital de 200 lits,livré en 2011 dans la cité Sidi Djilali, au chef-lieu de wilaya, qui a permis de réduire la tension exercée sur le CHU Abdelkader Hassani de Sidi Bel-Abbes.
Il a également inauguré à la cité «Benhamouda» une polyclinique réalisée pour un coût de 120 millions de DA.
A noter que la wilaya de Sidi Bel Abbes a bénéficié de six projets similaires dont un livré en août dernier dans la commune de Tessala et trois autres sont en cours de réalisation dans les communes de Ben Badis, Sfisef et Belouladi pour être livrés en novembre prochain. Les deux polycliniques prévues au chef-lieu de wilaya sont en phase d’élaboration des études.
Dans la commune de Tabia,le ministre a posé la première pierre de réalisation d’un hôpital de 60 lits,dont la livraison est fixée pour le premier trimestre 2016. Il a inspecté aussi le chantier de réalisation d’un hôpital similaire dans la commune de Ras El Ma, au sud de la wilaya, dont le taux d’avancement des travaux a atteint 80 %. Cette structure sera livré en fin d’année 2014, selon les explications fournies sur place. M. Boudiaf a inspecté en outre le chantier d’un centre anti cancer, réalisé dans la ville de Sidi Bel-Abbes, pour un coût de sept (7) milliards de DA. Les travaux enregistrent un taux d’avancement de 65 %.
Le centre sera livré en 2015.
Au CHU de Sidi Bel-Abbes, la délégation ministérielle a visité le bloc des consultations spécialisées et le service de rééducation fonctionnelle, avant la tenue d’une séance de travail avec les cadres locaux du secteur.

 

tarif