El-Bayadh
60 infirmiers vont renforcer les structures de santé de la wilaya
Une soixantaine d’infirmiers va renforcer l’encadrement
paramédical dans les structures de santé de la wilaya d’El-Bayadh, à compter de juin prochain, a-t-on appris mercredi des responsables locaux du secteur de la Santé et de la Population.
Ce renfort vise la couverture du déficit accusé dans le domaine de l’encadrement paramédical à travers plusieurs structures de la santé, grâce à l’apport de la nouvelle école de formation paramédicale, opérationnelle depuis septembre 2015, et visant à remédier définitivement à cette situation, a expliqué le directeur de wilaya du secteur, Smail Benbrahim.
Le secteur s’attèle, dans le cadre de son programme d’action, à encourager les jeunes originaires des communes enclavées à aller vers la formation dans le domaine paramédical avant leur placement au niveau des structures de santé existantes dans leur région pour y combler le déficit accusé et assurer des permanences, notamment dans certains créneaux tels que celui des sages-femmes, a-t-il expliqué.
La wilaya d’El-Bayadh a enregistré ces dernières années un grand déficit dans le corps paramédical, imputé par les responsables du secteur au départ à la retraite d’un grand nombre d’agents.

Mostaganem
Le wali, Abdelwahid Temmar a insisté

«Achever les projets hôteliers à l’arrêt ou rendre les assiettes foncières»
Le wali de Mostaganem, Abdelwahid Temmar, a insisté mercredi sur l’achèvement des projets hôteliers à l’arrêt dans la wilaya «sous peine de reprendre les assiettes foncières et les attribuer à de réels investisseurs dans ce domaine».
Lors d’une rencontre avec les investisseurs locaux du secteur du tourisme, le wali a accordé un délai pour relancer les travaux de 18 projets hôteliers totalisant de 3.000 lits, qui à l’arrêt depuis 1996 pour des raisons financières dont 18 projets et dont le taux d’avancement oscille entre 5 et 40 pour cent. «Sinon,la loi sera appliquée avec la récupération des assiettes et leur octroi à de réels investisseurs», a-t-il souligné ajoutant que «l’administration est prête à accompagner les investisseurs en leur offrant des facilités administratives pour l’établissement du permis de construire et l’intervention auprès de banques pour l’accès au crédit, entre autres, à condition d’afficher une volonté de concrétiser les projets en respectant les normes de la qualité dans un délai ne dépassant pas 2017.
Le responsable a exhorté les investisseurs à recourir aux bureaux d’études pour conférer une esthétique plus attractive aux structures touristiques.
Il a aussi instruit la direction du tourisme de lancer un classement des hôtels faisant remarquer que plusieurs hôtels et complexes touristiques exploités depuis des années ne sont pas classés.
Le wali a mis, en outre, l’accent sur la mise à niveau de la zone d’expansion touristique (ZET) des Sablettes dans la commune de Mazaghran, signalant que plus de 80 pour cent des structures hôtelières dans ce pôle nécessitent un aménagement pour les rendre plus attirantes. Le chef de l’exécutif de wilaya a souligné que l’étude de deux projets touristiques des chaines «Ibis» et «Marriott» est en cours et d’autres projets seront entamés habilitant Mostaganem à devenir à l’avenir un pôle touristique d’excellence.
Des promoteurs ont soulevé un nombre de préoccupations dont celles ayant trait à la lenteur administrative au niveau de l’Agence nationale de développement touristique (ANDT),au financement bancaire et au manque de main d’œuvre spécialisée. La wilaya de Mostaganem dispose actuellement de 17 établissements hôteliers exploités totalisant 835 lits, de 8 projets en voie de réception offrant 1.084 lits et de 18 autres en cours (3.000 lits), selon la direction du tourisme.

 

tarif