Saida
Pour éviter toutes éventuelles ruptures
Obligation de distribuer le lait pasteurisé uniquement aux locaux commerciaux
La direction du commerce de la wilaya de Saida fait obligation à tous les distributeurs de fournir le lait pasteurisé à 25 DA aux propriétaires des locaux commerciaux pour assurer un meilleur approvisionnement des citoyens.
Le directeur du commerce, M. Bouamama Smahi, a mis l'accent lors d'une réunion avec les distributeurs de lait consacrée à l’examen au problème d'approvisionnement en cette matière, sur le respect de la nouvelle décision prise mercredi par les pouvoirs locaux dans ce sens obligeant les distributeurs à commercialiser ce lait subventionné par l’Etat aux propriétaires de locaux seulement. Parallèlement, le lait de vache sera distribué au prix de 45 DA aux gérants de cafés en vue de lutter définitivement contre cette défaillance dans la distribution du lait pasteurisé à Saida.
Deux brigades de contrôle de la direction du commerce sont mobilisées pour veiller à l'application des instructions prises par les pouvoirs publics dès jeudi prochain. Des mesures répressives seront prises à l’encontre des contrevenants, a-t-il averti, soulignant que les instructions prises dans l’opération de distribution du lait visent l’intérêt général et le lait pasteurisé non écrémé doit être fourni à tous les citoyens.
Quelque 40.000 sachets de lait sont produits quotidiennement par l’unité de production du lait et dérivés "La source" au profit de la wilaya de Saida dont 30.000 sachets de lait pasteurisé partiellement écrémé et 10.000 sachets de lait de vache qui est collecté auprès des éleveurs de bovins de la wilaya.

Mostaganem
Après sept ans de gel

L’Algérienne des eaux débloque l’argent des œuvres sociales
L’unité de l’Algérienne des eaux de la wilaya de Mostaganem a débloqué le compte des œuvres sociales après sept années de gel et ce, suite à un conflit syndical. Cette initiative a reçu une satisfaction des travailleurs qui ont demandé à l’Union générale des travailleurs algériens son intervention pour dénouer le conflit syndical qui a semé le désordre et l’anarchie au sein des travailleurs de cette entreprise. Ces derniers persistent dans des protestations et des contestations illégales contraires à la loi, selon la section syndicale de l’unité. Pour éviter la division des travailleurs, il est important de discuter et de dialoguer entre l’administration, les sections syndicales et l’union des travailleurs. A ce sujet, la direction déclare qu’elle n’est pas concernée, mêmes les syndicalistes ont prouvé cela. L’unité de l’Algérienne des eaux est constituée par neuf sections syndicales chacune d’elle est représentée par un secrétaire général. Les membres des sections syndicales souhaitent une seule section syndicale pour l’unité de l’Algérienne des eaux pour avoir une vision commune en vue de la stabilité de cette entreprise vitale. S.B

 

tarif