Sidi Bel Abbès
Ils revendiquent l’ouverture d’une enquête sur les résultats
des examens de Doctorat
200 candidats ferment la faculté des sciences exactes
Ils étaient quelque 200 étudiants de la faculté des sciences exactes de l’université Djilali Liabès de Sidi Bel Abbès, qui ont mis ce mercredi sous scellé leur faculté et y ont interdit tout accès, exigeant l’annulation de la liste des lauréats des concours de doctorat et de master, ainsi que l’ouverture d’une enquête.
Les mécontents ont réfuté les conditions de déroulement des épreuves de doctorat, conduisant à leur échec, et revendiqué la tenue une seconde fois des examens, afin de leur donner chance. Parmi les contestataires, des candidats aux épreuves de doctorat de physique qui ont boycotté les examens, pour des modules non enseignés, t sujets de questions préparées à l’université de Saida et aussi l’absence de l’enseignant superviseur de l’examen. Par contre, d’autres qui ont examiné dans d’autres modules ont suspecté les résultats affichés, soutenant que la liste ne portait que les noms de candidats issus de la wilaya de Tlemcen, où ont été établies les questions. Les contestataires disent avoir posé leur problème aux responsables de la faculté et de l’université sans réponse, ce qui les a poussés à se révolter et menacent aussi d’amplifier leur mouvement dans le cas où leurs revendications ne seront pas prises au sérieux.
Fatima A.

Relizane
Approvisionnement de la wilaya en eau de mer dessalée au deuxième semestre 2015
Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib a annoncé, mardi à Relizane, l’approvisionnement de cette wilaya en eau de mer desssalée à partir de la station de dessalement d’El Macta (Oran) dans le courant du deuxième semestre 2015.
Trente sur 38 communes de la wilaya de Relizane bénéficieront d’un quota de 150.000 mètres cubes par jour de ce projet qui permettra de réserver les eaux des barrages de la wilaya à l’irrigation agricole, a souligné le ministre dans un point de presse en marge de sa visite de travail et d’inspection.
A propos de la tarification de l’eau potable, M. Hocine Necib a affirmé que le programme du Gouvernement ne prévoit aucune augmentation.
Par ailleurs, le ministre a exprimé sa satisfaction quant à l’amélioration de la situation d’AEP au cours des dernières années dans la wilaya de Relizane, qui occupe la première place à l’échelle nationale en matière de raccordement au réseau de distribution d’eau potable avec un taux de 97%, après avoir suivi un rapport de la situation.
M. Hocine Necib a inspecté,lors de sa visite dans la wilaya,les travaux de réalisation d’une station de pompage d’une capacité de 150.000 litres/jour à Sidi Saada dans la daira de Yellel, qui s’inscrit dans le cadre du projet de transfert l’eau potable du couloir Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) et qui sera réceptionnée l’année prochaine. Le ministre, qui a insisté sur la poursuite de la stratégie d’économie d’eau et de rationnalisation de la consommation à travers les campagnes de sensibilisation des citoyens, notamment les agriculteurs en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du Céveloppement rural, a indiqué que son département ministériel est en phase de révision de l’étude du projet du barrage de «Jdiouia» à cause d’habitations proches du site et du problème de salinité. Ce projet sera sera inclu au plan quinquennal prochain, a-t-il ajouté indiquant que l’Algérie dispose actuellement de 72 barrages et que ce nombre s’élèvera à 84 avec la fin de l’année 2016.
La capacité du futur projet du barrage de Jdiouia dont a bénéficié la wilaya de Relizane avoisinera 80 millions m3 pour l’irrigation de près de 7.000 hectares de terres agricoles du «Bas Cheliff»,selon les explications fournies. Au sujet des terres irriguées, M. Hocine Necib a souligné que la stratégie de son ministère vise à réalisé un million d’hectares à travers le terrioire national, notant que ce programme réserve près de 40.000 ha à Relizane, considérée comme wilaya agricole par excellence.
D’autre part, il a annoncé la réalisation à l’avenir d’une usine de fabrication du matériel d’irrigation agricole dans la wilaya dans le cadre d’un partenariat algéro-espagnol. Le ministre des Ressources en eau a, en outre, inspecté le barrage de «Sidi M’hamed Benaouda, où il a donné le coup d’envoi d’une opération de plantation de 3.000 arbustes aux alentours,avant de présider une rencontre avec les élus locaux et les cadre de son secteur insistant notamment sur la nécessité de généraliser la gestion de l’eau potable par l’Algérienne des eaux (ADE).

 

tarif